Carte

Cartes des lieux
Cliquer pour agrandir

Québec

Population en 1763 : 8000 (ville et région)

À partir de 1663, Québec est la capitale de la Nouvelle-France. On y retrouve l'administration de la colonie, dont le gouverneur général, le pouvoir judiciaire, les grands commerces et les dirigeants religieux. L'importance de Québec en fait un lieu convoité par l'Angleterre lors de plusieurs sièges : Québec devient britannique en 1759.

Louisbourg

Population en 1737 : 2023, dont 35 % de militaires

Établie sur l'Île Royale (Île du Cap-Breton) en 1713 après que les Français eurent été chassés de l'Acadie et de Terre-Neuve, Louisbourg est fortifiée à partir de 1719. Louisbourg est appelée « la Dunkerque de l'Amérique » en raison du grand nombre de navires corsaires qui y sont armés. Les Anglais l'occupent pendant 4 ans lors d'un premier siège en 1745 — 1748. En 1758, les Anglais prennent à nouveau Louisbourg, détruisent les fortifications et font de l'Île Royale une partie de la Nouvelle-Écosse.

Baie des Chaleurs

Bras du Golfe du Saint-Laurent, séparant la Gaspésie de l'Acadie, la Baie des Chaleurs a été nommée par Jacques Cartier qui, voyant les brumes sur l'eau, eut l'impression qu'elle était chaude.

Principaux affluents : Restigouche, Matapédia, Nepisiguit.

Mingan

Groupe d'îles s'étendant sur près de 500 km, situées entre la rive nord du Golfe Saint-Laurent et l'Île d'Anticosti.

En 1679, Frontenac accorde à Louis Jolliet la seigneurie des îles de Mingan, ainsi que les droits de pêche à la morue et au phoque. Pendant tout le XVIIIe siècle, Mingan est un lieu important de commerce et d'activités corsaires. En 1836, le lieu et tous les droits qui y sont associés sont vendus à la Compagnie de la Baie d'Hudson.

Détroit de Canso

Chenal étroit (3 km) et profond (60 m) qui sépare la Nouvelle-Écosse de l'Île du Cap Breton sur une longueur de 27 km. Le détroit de Canso permettait aux corsaires américains de rejoindre le Golfe du Saint-Laurent plus rapidement que par le détroit de Cabot.

Paspébiac

Population en 1777 : 75 personnes dont 47 enfants

Village fondé vers 1747 à l'entrée nord (Gaspésie) de la Baie des Chaleurs. Charles Robin y installe son établissement de pêche et de transformation de la morue vers 1766. Ces installations sont détruites par le feu en 1964.

Percé

Lieu de pêche pour les Micmacs, Percé est le plus important centre de pêche à la morue pour les Européens (Normands, Bretons, Basques) au XVIIe siècle. Au début des années 1660, Charles Robin y construit d'importantes installations.

En raison de cette prospérité, Percé est la cible de plusieurs attaques corsaires britanniques aux XVIIe et XVIIIe siècles.

Fleuve et Golfe du Saint-Laurent

L'un des fleuves les plus importants de l'Amérique du Nord, le Saint-Laurent prend sa source dans les Grands Lacs et se jette dans l'océan Atlantique, en passant par le golfe, après un parcours de plus de 1000 km.

Aux XVIIe et XVIIIe siècles, le Saint-Laurent est l'élément central de toutes les communications, de la pêche et du commerce, de l'exploration et de la guerre pour conquérir le territoire.

D'abord nommé « chemin qui marche » par les Améridiens et « Rivière des morues » par les Européens, le Fleuve Saint-Laurent est officiellement baptisé par Jacques Cartier en 1535, alors qu'il séjourne dans les îles de Mingan, à l'entrée du fleuve, le jour de la fête de Saint-Laurent.

L'eau des Grands Lacs rencontre l'eau de l'océan Atlantique à la hauteur de l'île d'Orléans, près de Québec. L'eau devient alors de plus en plus salée. Les marées et la température de l'eau varient aussi, laissant place à une très grande variété de poissons et de mammifères marins.

Île Royale (Île du Cap-Breton)

L'île du Cap-Breton, qui fait aujourd'hui partie de la Nouvelle-Écosse, s'appelle d'abord Île Royale alors qu'elle appartient à la France. Au XVIIIe siècle, elle est surtout peuplée d'Acadiens venus y habiter quand, en 1713, le Nouveau-Brunswick et la Nouvelle Écosse deviennent des possessions anglaises après la Guerre de Succession d'Espagne.

C'est alors que se construit la forteresse de Louisbourg et que commence l'exploitation des mines de charbon.

L'Île Royale demeure à la France après la Guerre de Succession d'Autriche et les habitants de Plaisance, évacués quand Terre-Neuve est remise à l'Angleterre, viennent eux aussi y habiter.

En 1763, c'est presque toute l'Amérique qui devient britannique. La France ne conserve que Saint-Pierre et Miquelon, et l'Île Royale devient l'Île du Cap-Breton, tour à tour province indépendante ou partie de la Nouvelle-Écosse.

Île Saint-Paul

Île située à 30 km au large de l'extrémité est du Cap Breton et jamais habitée. En raison des vents d'ouest qui le frappent, le nord de l'île est une zone d'importantes turbulences qui causent de nombreux naufrages. Située sur les routes de navigation, l'Île Saint-Paul est aussi une escale privilégiée pour les corsaires du XVIIIe siècle.

Salem, Massachusetts

Population en 1790 : 1218

En 1623, une petite colonie de pêche est établie à un endroit appelé Naumkeag (abri confortable) par les Amérindiens. En 1629, le lieu est renommé Salem, inspiré du mot hébreu shalom, « paix ».

En 1629, le village est la proie d'une série d'incidents qui font croire à de la sorcellerie. Dix-neuf personnes sont exécutées.

Au XVIIIe siècle, Salem connaît une importante croissance grâce à la pêche à la morue et au commerce international. La grande activité du port en fait aussi un lieu privilégié pour les départs d'expéditions corsaires, surtout pendant la Guerre d'Indépendance.

En 1790, Salem est la sixième ville en importance au États-Unis, et la plus riche.

Port-Royal

Population en 1755 : environ 1750 Acadiens

Port-Royal est fondée en 1605. En 1607, Pierre Du Gua De Mons, fondateur de Port Royal, perd ses droits exclusifs de traite des fourrures : il retourne en France avec tous les colons.

Gardée par Membertou, un ami amérindien de De Mons, la colonie peut revivre en 1610 et devenir capitale de l'Acadie. Par la suite, Anglais et Français s'y succèdent au gré des guerres. En 1710, l'Angleterre hérite définitivement de Port-Royal, la renomme Annapolis Royal et l'intègre au territoire de la Nouvelle-Écosse.

En 1755, les Acadiens qui vivent à Annapolis Royal sont déportés et des colons britanniques s'installent.

Plaisance, Terre-Neuve

Population en 1711 : 189

Si des Basques ont fréquenté le site au XVIe siècle, ce n'est qu'en 1632 que la France affirme ses droits de pêche à Plaisance, sur la côte sud de Terre-Neuve. En 1662, le roi de France tente de contrer les menaces d'invasion anglaise en fortifiant et en peuplant le lieu de 80 colons, de centaines de soldats et, en été, de très nombreux pêcheurs.

Les nombreux conflits du XVIIIe siècle voient Plaisance passer aux Anglais en 1713, et ses habitants migrer vers le Cap Breton. Comme Saint-Jean était alors française, les deux parties de l'île sont en conflit. Les Anglais gagnent finalement Saint John's et les fortifications de Plaisance, devenues inutiles, sont détruites en 1811.

Ces conflits n'empêchent pas Plaisance de demeurer un centre commercial important, et la ville est plus peuplée que Saint John's en 1778.