La vie à bord

Pas moyen de prendre un bain, et pas de bon lit non plus! Rudimentaire, voilà bien le mot pour résumer les conditions de vie à bord des navires corsaires. Il faut imaginer à quel point l'équipage dispose de peu d'espace. Il n'y a aucune commodité à bord. Pas moyen de prendre un bain, et pas de bon lit non plus! Les marins doivent dormir dans leurs branles tout près de la cuisine et parmi les rats et les canons.

Durant les longs périples, la très grande proximité entre les membres d'équipage, le manque de vitamine et des vêtements peu appropriés favorisent l'éclosion d'épidémies. Nombre de marins perdent la vie de maladies comme le scorbut et les fièvres.



L'hygiène

hygiène

L'eau à bord des navires est une denrée fort précieuse. On comprend dès lors que les membres d'équipage ne la gaspillent pas. Pas question de laver sa chemise à tous les jours, pas même à toutes les semaines!

Le navire, bien entendu, doit être entretenu. Les marins balaient les ponts, mais avec tout ce qui encombre le bâtiment, il n'est pas facile de le maintenir salubre. Avec le temps, les navires s'imprègnent des mauvaises odeurs. Parfois trop souillés, certains navires doivent alors être détruits!

La nourriture

nourriture

La nourriture des marins est peu variée et leur ration typique est constituée essentiellement de biscuits de mer et de vin. C'est ce qu'ils consomment au déjeuner! Au dîner, le matelot mange un peu de lard salé, du bœuf ou de la morue. Parfois, quelques légumes sont ajoutés au bouillon de cuisson de la viande salée. Enfin, au souper, hormis le vin et le biscuit, les matelots ont en moyenne quatre onces de légumes tels que des fèves et des pois.

Les vêtements

L'équipage corsaire ne porte pas d'uniforme et, trop souvent, n'a pas de vêtements de rechange! Les matelots vont même parfois travailler sans soulier, leurs hardes entièrement mouillées.

Pour affronter la rigueur du climat nord-atlantique, les matelots n'ont qu'une chemise, des culottes de toile et un bonnet. Certains ont la chance d'avoir une veste, des bas de laine et des sabots ou des souliers.

Les tâches à bord

Capitaine : Commandant à bord du navire, il est responsable de la bonne marche de l'expédition.

Officiers mariniers et non mariniers : Ils sont responsables des quatre aspects fondamentaux de la bonne conduite d'un voilier : le pilotage, le canonnage, l'entretien et la manœuvre.

Chirurgiens : Rarement présents à bord des navires corsaires, les chirurgiens ne pratiquent qu'une médecine rudimentaire. Ils ont certes appris à panser les malades. En revanche, ils pratiquent les saignées et les purges, que l'on croit alors curatives. Aujourd'hui, on sait que ces pratiques affaiblissent les malades plutôt que de les soigner.

Matelots : Ils manœuvrent les voiles, les ancres et tirent du canon.

Mousses : Les hommes à tout faire!